TS2UMRESTTEThèmes de recherche Registre des victimes d'accidents de la circulation du Rhône Afficher le menu principal

Registre des victimes d'accidents de la circulation du Rhône

http://www.revarrhone.org/

 

Le Registre des victimes d’accidents de la circulation routière du Rhône est l’élément phare de la recherche en Sécurité Routière de l’UMRESTTE.

Dans le cadre de l’amélioration de la sécurité sur les routes, l’UMRESTTE[1], en association avec l’ARVAC, a mis en place depuis 1995 le Registre des victimes d’accidents de la circulation routière du Rhône. « Qualifié » par le Comité d’évaluation des registres, soutenu par les ministères des transports, de la santé et de l’intérieur, ce registre unique en Europe a été créé à l’image des registres existants pour les autres grands problèmes de santé publique tels que le cancer ou les maladies cardio-vasculaires. Il repose sur la collaboration de tous les services de santé concernés et recense chaque victime d’accident de la route et ses blessures. Cet outil précieux permet de répondre à différentes questions : de quelles blessures décède une victime ? Quelles sont celles qui vont laisser des séquelles ? Combien de handicapés lourds chaque année ? Quelle est la réelle efficacité du port du casque à deux-roues ? En quoi les personnes âgées sont-elles plus vulnérables ?

À travers un enregistrement qui se veut exhaustif, de plusieurs milliers de victimes chaque année, le Registre des victimes d’accidents de la circulation routière du Rhône est une référence populationnelle  des plus pertinentes pour étudier les causes et les conséquences des accidents de la route en France. Il a fait l’objet de nombreux travaux d’études (thèses, demandes spécifiques de l’ONISR, de l’INSERM, de la CnamTS, de partenaires industriels). Par ailleurs, il a été associé à des projets européens tels que SafetyCube (Safety CaUsation, Benefits and Efficiency : programme actuel de la Commission Européenne sur les Transports). Il est également intégré à des groupes de travail européens (classification des lésions) ou internationaux (codage lésionnel).

 

 

http://www.revarrhone.org/

Le Registre des victimes d’accidents de la circulation routière du Rhône est l’élément phare de la recherche en Sécurité Routière de l’UMRESTTE.

Dans le cadre de l’amélioration de la sécurité sur les routes, l’UMRESTTE[1], en association avec l’ARVAC, a mis en place depuis 1995 le Registre des victimes d’accidents de la circulation routière du Rhône. « Qualifié » par le Comité d’évaluation des registres, soutenu par les ministères des transports, de la santé et de l’intérieur, ce registre unique en Europe a été créé à l’image des registres existants pour les autres grands problèmes de santé publique tels que le cancer ou les maladies cardio-vasculaires. Il repose sur la collaboration de tous les services de santé concernés et recense chaque victime d’accident de la route et ses blessures. Cet outil précieux permet de répondre à différentes questions : de quelles blessures décède une victime ? Quelles sont celles qui vont laisser des séquelles ? Combien de handicapés lourds chaque année ? Quelle est la réelle efficacité du port du casque à deux-roues ? En quoi les personnes âgées sont-elles plus vulnérables ?

À travers un enregistrement qui se veut exhaustif, de plusieurs milliers de victimes chaque année, le Registre des victimes d’accidents de la circulation routière du Rhône est une référence populationnelle  des plus pertinentes pour étudier les causes et les conséquences des accidents de la route en France. Il a fait l’objet de nombreux travaux d’études (thèses, demandes spécifiques de l’ONISR, de l’INSERM, de la CnamTS, de partenaires industriels). Par ailleurs, il a été associé à des projets européens tels que SafetyCube (Safety CaUsation, Benefits and Efficiency : programme actuel de la Commission Européenne sur les Transports). Il est également intégré à des groupes de travail européens (classification des lésions) ou internationaux (codage lésionnel).