TS2UMRESTTE Expertises Afficher le menu principal

Expertises

Sécurité routière

Sylviane Lafont, chargée de recherche, est membre du Comité des Experts auprès du Délégué Interministériel à la Sécurité Routière (DISR), et du Président du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR). Mandat de 3 ans, 2017-2019.

Barbara Charbotel, PU-PH et directrice adjointe de l'unité, est membre du Conseil National de la Sécurité Routière en qualité de « personnalités désignées en raison de leurs compétences en matière de sécurité routière ». Elle participe à deux commissions du CNSR : « Santé et déplacements sur les routes » et « Éducation routière et risque routier professionnel ».

Expertises auprès de l'ANSES

Après deux mandats de présidente du comité spécialisé sur les risques liés aux agents physiques auprès de l’ANSES, Martine Hours continue un mandat d'expert dans ce comité. Alain Bergeret, ancien coprésident de ce comité, est actuellement membre du comité scientifique des appels d'offre de recherche de cette agence. Anne-Sophie Evrard a participé aux travaux du groupe d'experts de l'ANSES sur "le bruit des éoliennes" en 2016-2017, et au groupe "indicateurs bruit et santé" en 2011-2013. Amélie Massardier-Pilonchéry a participé aux travaux du groupe d'experts de l'ANSES sur "l'électro-hypersensibilité" en 2015-2018 et au groupe "radiofréquences et santé" en 2011-2013.

Travaux préparatoires du Plan National Santé Environnement (PNSE)

Actuellement, le Plan National Santé Environnement 3 (PNSE3), couvrant la période 2015-2019, est en cours d’application. Le gouvernement souhaite d'ores et déjà entamer les réflexions autour d’un quatrième PNSE. Le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a mandaté l’Inserm en janvier 2018 afin qu’il lui fasse des propositions en matière de recherche concernant ce futur PNSE4. Les travaux menés ont pour objectifs principaux de proposer un diagnostic scientifique des problématiques avérées et émergentes en santé environnement en France. Il est demandé d'envisager une classification des facteurs environnementaux en fonction de leur impact sanitaire, tout en signalant les manques de connaissances et en identifiant les sujets émergents. 

Afin de mener à bien cette réflexion, un groupe de chercheurs aux expertises et disciplines diverses a été mis en place. Anne-Sophie Evrard apporte à ce groupe son expertise des risques sanitaires environnementaux liés aux bruits.

Participation aux recommandations de la HAS

Des membres de l’unité ont participé à l’élaboration de recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé (HAS) sur la surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés à l’effet cancérogène des poussières de bois (label conjoint HAS-INCa (Institut national du cancer) et sur la surveillance post-professionnelle des personnes ayant été exposées à l’amiante.

 Sur la base des retombées de la recherche-action sur la prise en charge des risques psychosociaux par les représentants du personnel, un travail doit être engagé avec la Haute Autorité de Santé (HAS), à sa demande, sur la contribution possible des organisations syndicales à la démarche engagée par cette institution sur le thème "qualité des soins - qualité de vie au travail".